Illustration EnchantedWhispersArt

Citation diverses

Merci à Shamsiel Divina Ignis pour ce partage !
Vous trouverez ci-dessous quelques passages extraits de différentes sources et des scans de pages pour les définitions intégrales.
Angrboda – « Celle qui donne du chagrin ».
Géante avec laquelle, selon la Völupsa in skamma (Hdl 40), Loki a engendré le loup Fenrir. Dans Gyl 19, Snorri ajoute que de cette union sont nés aussi Midgardr et Hel. Il est difficile de dire si la tradition de Loki comme père du loup Fenrir, du serpent Midgardr et de Hel est plus ancienne, mais le nom éloquent d’Angrboda est sûrement une invention mythographique du XIIème siècle.
L. Motz, Giantesses and their Names, 1981
[citation du dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek]
Angrboda – « Celle qui annonce le malheur ».
Géante vivant au Iotunheim, donnée par la Gylfaginning pour la mère des enfants monstrueux de Loki. Le premier était le loup Fenrir, le second Iormungand le serpent de Midgard, et le troisième la déesse Hel.
Alfadr attribua à chacun une place très éloignée d’Asgard, car une prophétie annonçait que ces créatures détruiraient la terre et les dieux.
C’est cependant cette Angrboda qu’Odin va consulter dans le Niflhel pour connaître la signification des rêves prémonitoires qui annoncent à Baldr quand, comment, et de la main de qui il mourra (in Baldrsdraumar).
[citation du dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud]
Fenrir – dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek
Page 1
Page 2
Hel – dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek
Page 1
Page 2
Hel – Dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud
Page 1
Narfi, Nari – Nom du fils de Loki, mentionné non seulement dans les sources du XIIIème siècle, mais déjà dans celles du IXème siècle. Hel, qui alterne avec la forme de Nari, est également attesté comme prénom. La kenning qui désigne Hel: jodis Ulfs ok Narfa (« soeur du loup et de Narfi ») place Nari aux environs immédiats du royaume des morts, ce que semble indiquer aussi le nom du géant Nörr (Nörfi ou encore: Narfi) qui est désigné comme le père de Nott (« nuit »).
Le nom de Nari peut signifier « étroit », cependant il s’agit à l’origine d’un esprit des morts, on pourrait envisager, malgré la voyelle brève, une relation avec le vieux narrois nar ou le gotique naus: « cadavre » (–> Naströnd, Nali, Naglfar).
[citation du dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek]
Narfi – « Inquiétude ».
Fils de Loki, être angoissant appartenant aux deux mondes (terrestre et souterrain), père de Nott (la Nuit, Narfi (ou Norfi, Nori) est proche de Hel qu’il a peut-être précédé dans la mythologie nordique.
Lorsqu’ils décidèrent de punir Loki pour avoir provoqué la mort de Baldr, les Ases métamorphosèrent Vali en loup, qui dévora aussitôt son frère Narfi. Avec les boyaux de Narfi, ils confectionnèrent les liens qui retinrent Loki prisonnier dans la caverne.
[citation du dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud]
Sigyn – Femme de Loki, citée par Snorri dans la liste des déesses Ases. Le plus souvent elle apparaît en relation avec l’histoire du châtiment de Loki: elle recueille dans un plat le venin qui dégoutte de la gueule d’un serpent sur Loki enchaîné en-dessous. Bien que Sigyn soit aussi attesté comme nom de femme (vieux narrois sigr: « victoire » et vina: « amie »), elle est déjà connue de Pjodolfr or Hvini au IXème siècle et elle fait sans doute partie du panthéon germanique bien avant cette date: ce n’est donc pas une création mytholographique de la fin du paganisme.
[citation du dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek]
Sigyn – « Victoire ».
Epouse de Loki, qui joue surtout un rôle dans la punition de son mari emprisonné dans une caverne par les Ases pour avoir provoqué la mort de Baldr. Les dieux ont suspendu au-dessus de lui un serpent dont le venin tombe sur le prisonnier mais Sigyn tient une cuvette pour éviter qu’il ne soit brûlé par le poison.
[citation du dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud]
Sleipnir – dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek
Page 1
Sleipnir – Dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud
Page 1
Page 2
Vali (1) – Fils d’Odin et de la déesse Rind. Habile tireur à l’arc, Vali était un guerrier de grande valeur que l’on disait hardi dans les combats. Hodr, fils aveugle d’Odin, tua sans l’avoir voulu son frère Baldr, avec une branche de gui, et Vali le vengea en tuant Hodr. Tous deux se retrouvent cependant après le Crépuscule des Puissances dont ils sont les principaux rescapés. Après ces événements, ils demeurent avec Vidar, Modi et Magni, à Idavoll, une terre nouvelle, située à l’endroit où s’élevait jadis Asgard.
Vali (2) – Afin de punir Loki qui venait de provoquer la mort de Baldr, les Ases métamorphosèrent son fils Vali en loup qui dévora immédiatement son frère Narfi. Avec les boyaux de ce dernier, ils confectionnèrent les liens qui retinrent Loki prisonnier dans une caverne, c’est-à-dire qu’il était lié et puni par ses enfants, ses propres oeuvres.
[ citation du dictionnaire de mythologie et de symbolique nordique et germanique de Robert-Jacques Thibaud ]
Vali – dictionnaire de la mythologie germano-scandinave de Rudolf Simek
Page 1

Illustration EnchantedWhispersArt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s